Un site utilisant unblog.fr

La fin d’une collocation !
24 août, 2019, 16 h 37 min
Classé dans : Non classé

J’aurais pu le garder et conserver ma ligne mannequin, toutefois cela n’était pas très sain et quelques mois plus tard je décidais de me séparer de mon colocataire. Je demandais cette fois conseil à mon médecin traitant  qui m’expliqua la procédure à suivre. Ce n’était pas enthousiasmant, sans aller dans les détails scatologiques, le principe était le suivant : avaler un produit très toxique pour lui et pour moi, ensuite attendre dans un lieu d’aisance a l’affût  qu’il essaie de s’échapper par les voies naturelles et l’attraper puis tirer doucement afin d’éliminer la totalité du monstre, sinon il repousse; ce que je fit consciencieusement. Je ne vous cache pas que c’est un peu traumatisant et je regrette seulement de ne pas avoir conservé ce spécimen de plusieurs mètres (dans un bocal d’alcool) que j’avais quand même nourri pendant plus de six mois et qui m’avait fait perdre quelques kilos. J’aurais pu en faire don au laboratoire de biologie animale de mon université avec une étiquette « don du professeur Tremblin » qui m’aurait fait  passer à la postérité !

De temps en temps je m´essaye aux vertiges de Ménière (du nom de l’inventeur), très désagréable, héritage de ma grand mère à ce qu’il paraît, pas très marrant. Le seul remède est le Tanganil, de l’acétyl-leucine, efficace au bout de quelques jours mais sans que la médecine puisse en expliquer le mécanisme ! C’est très invalidant  puisque lors des crises il m’est impossible de me tenir debout. Heureusement je n’ai jamais fait de crises pendant mes cours mais quelques fois malgré tout dans mon bureau à l’université, heureusement les étudiants en thèse me ramenaient chez moi  en me soutenant pour marcher (comme quoi il y a un peu de compassion même chez les thésards).

Plus tard, lors d’une réunion un peu animée avec des collègues (à l’université, l’enfer c’est les collègues !), au cours de laquelle je m’étais quelque peu énervé, je fis un malaise et l’un d’entre eux compatissant m’emmena à la clinique voisine. On me prit ma tension qui était encore de 24. Beaucoup trop élevé et après différents examens dont le fameux test d’effort dont on ne se remet pas toujours (demandez à Goscinny) on me décela une hypertension; depuis j’avale deux pilules tous les matins pour réguler ma tension et cela marche. 

.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende