Un site utilisant unblog.fr

Parasites
17 août, 2019, 10 h 26 min
Classé dans : Non classé

Ensuite pour partir au service militaire ou du moins en coopération, j’ai dû me faire vacciner  et J’ai survécu au rappel de vaccin contre la variole ce qui n’est pas toujours le cas. Lors de mes 12 années en Algérie, j’ai été chanceux échappant à l’hépatite virale qui avait touché la plupart de mes collègues hormis quelques bretons et normands dont la caractéristique principale était de rarement boire de l’eau, source de toutes les maladies ! J’ai quand même attrapé des lamblias, parasites intestinaux qui se manifestent encore lors des canicules et surtout un ver solitaire mais du dromadaire. Une belle bête, pas le dromadaire, le ver que j’avais du choper en mangeant un morceau de viande contaminée dans une gargote de Tamanrasset comme quoi la vie d’aventurier n’est pas sans risques. 

L’installation de ce parasite dont j’ignorais encore la présence me fit pas mal souffrir au point de consulter mon médecin de famille du Mans par téléphone mais qui ne pût résoudre mon problème de santé. Les douleurs ayant disparues après quelques mois, je l’ai oublié et ce n’est qu’après mon retour en France que ce problème se manifesta à nouveau.  Mes quelques connaissances en biologie animale me firent reconnaître les traces dues à la présence de cet occupant de mes intestins, je ne vous fait pas un dessin ! 

J’étais en vacances au bord de la mer dans l’île de Noirmoutiers et je me décidais à consulter. Je pris rendez-vous chez le médecin du port vers 9 h du matin et il m’a reçu aussitôt, (époque dorée où les médecins étaient encore très disponibles) mais je lui trouvais un comportement bizarre que j’ai rapidement compris lorsque qu’après avoir confirmé mon diagnostic, il me fit la remarque suivante : « il suffit d’en avaler un autre et il ne sera plus solitaire « ; pointe d’humour, mais je constatais qu’il était complètement ivre vu la difficulté avec laquelle il me rédigea une ordonnance me prescrivant un médicament qui devait régler mon problème en me débarrassant de mon hôte indésirable. 

Mais sans succès, je restais avec mon parasite avec qui j’avais lié des relations conviviales dans la mesure où par sa présence je pouvais rester mince (mais oui !) sans me priver de nourritures terrestres.

 

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende