Un site utilisant unblog.fr

Tant qu’on a la santé !
3 août, 2019, 9 h 25 min
Classé dans : Non classé

 

Justement je ne l’ai pas trop la santé  ! Condamné plusieurs fois par les médecins,  je survis encore ! Pourtant les toubibs ne m’ont pas lâché, ou plutôt j’en ai eu souvent besoin et coup de chance il y en avait plein dans ma rue !

Áprès une opération des végétations bénigne à 10 ans, mais qui m’a ensuite contraint á passer plusieurs étés en cure à la  Bourboule en Auvergn; et l’été à la Bourboule il faut aimer la pluie, ceci dit c’est très vert, mais je suis plutôt fan des couleurs ocres des paysages Méditerranéens.  Hormis une opération intime à moitié ratée qui m’a handicapé toute ma vie (je ne vais pas développer car cela relève de ma vie privée), mais j’étais trop jeune pour porter plainte contre le chirurgien. 

Je  n’ai pas trop vu le médecin pendant mes premières années d’existence, sauf pour les oreillons au moment de la puberté et qui devaient d’après le médecin, toujours très délicat, me rendre stérile ! Cela ne s’est pas vraiment vérifié ou alors il y a quelque chose que je n’ai pas vu! 

Pendant mon adolescence, la politique médicale de mes parents pour l’ensemble des employés de la charcuterie, mais aussi pour leurs enfants était basée à la fois sur les rebouteux et sur une pommade magique, préparée par une vieille tante, qui avait un gros pouvoir cicatrisant. Pour les employés, l’intervention rapide du rebouteux et l’action concomitante de la pommade permettait d’éviter le médecin et surtout  des arrêts de travail qui auraient pénalisé le fonctionnement de l’entreprise, une heure après un coup de couteau malheureux ou une douleur articulaire après avoir porté un demi-cochon sur leurs épaules, ils étaient au boulot, et moi á l’école le lendemain ! 

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire