Un site utilisant unblog.fr

Revoir l’enseignement pratique
18 mai, 2019, 12 h 43 min
Classé dans : Non classé

J’ai ensuite quelque peu revu l’enseignement pratique qui était à mon arrivée au Mans, pour une matière expérimentale beaucoup trop descriptif, faisant à mon goût beaucoup trop appel au microscope, un instrument que je n’ai jamais beaucoup aimé. En TP de microscopie c’était pénible car il fallait faire le tour de tous les postes afin de vérifier que les étudiants observaient bien ce qu’ils devaient observer, ce qu’ils confirmaient à chaque fois sans vraiment me convaincre. Je n’ai apprécié ces instruments que lorsque j’ai enseigné quelques années plus tard dans un établissement privé à Angers, car sur chaque microscope il y avait une caméra reliée à un ordinateur et du bureau du professeur en cliquant sur les différents postes, je pouvais surveiller le travail d’observation des étudiants et intervenir sans bouger de ma chaise, quel confort !

Durant les années suivantes, j’ai progressivement réussi à implanter de vraies expérimentations de physiologie cellulaire végétale encouragé et aidé par ma collègue avec qui je partageais cet enseignement.

Au niveau de la biologie, il y avait tout de même un problème, nous ne pouvions délivrer qu’un diplôme à bac plus deux, le DEUG. Nos étudiants avaient ensuite beaucoup de difficultés à se faire accepter en licence dans les universités voisines. Nous devions faire quelque chose, il y avait bien eu une formation licence/maitrise à l’université du Maine que ma collègue avait d’ailleurs suivie lorsqu’elle était étudiante au Mans, mais qui avait ensuite été supprimée par manque de candidats. Nos chers collègues professeurs persévéraient à déposer la même demande au ministère pour une licence de sciences naturelles traditionnelle et tous les ans leur demande était rejetée.

 Il fallait proposer quelque chose de plus original et c’est grâce au professeur de géologie, ancien président de l’université, que nous avons ensemble monté une formation originale, une licence dite BGM (biologie, géologie, mathématiques). Elle permettait d’accéder dans de bonnes conditions au métier de professeur des écoles avec une formation scientifique qui manquait à la plupart des candidats et des candidates à ces emplois qui venaient surtout des sciences humaines. Ce fut un succès d’autant plus que cette formation permettait d’accéder avec des points bonus à la préparation au concours de professeur des écoles au niveau de l’IUFM.

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende