Un site utilisant unblog.fr

Évaluer
13 avril, 2019, 10 h 14 min
Classé dans : Non classé

J’avais mon bâton de maréchal, de professeur des universités pardon, mais je n’étais pas au bout de mes peines. Suite à cette nomination le président m’a demandé de faire quelque chose de plus pour l’université et m’a proposé un poste de chargé de mission à l’évaluation des enseignements pour l’ensemble de l’université.

J’ai galéré

 

J’ai bêtement accepté et pas mal galéré, mettant en place une évaluation en ligne en profitant du réseau intranet de l’université ce qui présentait l’avantage d’un dépouillement automatique. Un fois en place après mille consultations, j’ai fait face à de nombreuses résistances; d’une part des étudiants qui y participaient peu et d’autre part de nombreux enseignants qui ne raffolaient pas de ce système car ils étaient présents derrière les enseignements évalués et pour beaucoup n’acceptaient pas qu’indirectement on les évalue.

Système innovant

 

Aussi ce système ne s’est jamais vraiment imposé mais il avait le mérite, du moine à l’époque, d’être innovant et de répondre aux souhaits du ministère. Je me suis copieusement fait insulter la dernière année de ma mission lorsque, à la demande des étudiants, j’ai mis en place la possibilité d’envoyer de façon anonyme sur le mail des profs leurs avis sur les cours dispensés ! C’était pourtant très intéressant. Juste pour l’anecdote un des messages reçu me concernant disait : « A chaque fois que j’arrive le cours est commencé » rien à dire, c’était surréaliste.

Trop bon, trop con

Je me  suis rendu compte que mon dispositif n’était pas parfait car impossible de lui répondre que lui ou elle n’avait qu’à arriver à l’heure. Ce dispositif que j’avais fait évoluer d’années en années m’avait pris beaucoup de temps, j’étais satisfait car il fonctionnait très bien même s’il attirait peu d’étudiants et encore moins d’enseignants. Je ne pouvais rien faire de plus et j’ai démissionné lors de l’élection d’un nouveau président que je n’appréciais pas du tout. Pour se venger, il a donné une grosse prime à mon successeur alors que j’avais tout mis en place bénévolement et que j’avais rendu le système totalement automatique ! Trop bon, trop con, on me l’a souvent dit sous forme d’une contrepèterie : « bon comme un tremclin ». 

 


Un commentaire
Laisser un commentaire

  1. Henri Roussel

    Bon comme un Tremclin: le tremplin vers la gloire !
    Honni soit qui mal y pense…



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende