Un site utilisant unblog.fr

La recherche
6 avril, 2019, 12 h 24 min
Classé dans : Non classé

Revenons à la recherche, j’ai ensuite abandonné les macroalgues pour les microalgues, plus faciles à conserver et à cultiver au laboratoire, il fallait beaucoup moins d’eau de mer et au bout de quelques années suite au naufrage d’un pétrolier dans notre lieu de prélèvement, nous sommes passé à l’eau de mer artificielle.

Pour avancer dans ma carrière, n’ayant pu soutenir une thèse d’état il me fallait passer une HDR, cela n’a pas été simple car l’inscription à ce diplôme m’a été refusée par les professeurs du Mans, tous animaliers sous prétexte qu’ils n’étaient pas compétents pour juger des travaux sur le monde végétal. J’avais très vite compris que ce faux prétexte n’avait pour but que de protéger leur poulain en vue d’une éventuelle promotion au grade de professeur des universités. 

L’unique solution était d’aller passer ce diplôme dans une autre université; j’ai essayé l’université de Clermont Ferrand qui était prête à m’inscrire mais j’ai finalement annulé (trop de conflit en biologie végétale dans cet établissement et je ne tenais pas à en faire les frais) ! Les soutenances de DEA ou de thèse dans cet université était souvent l’occasion pour les profs de régler leurs comptes en public sur le dos des candidats. J’en avais été le témoin lorsque rattaché à l’un de ces laboratoires, j’y amenais les étudiants que j’encadrais au Mans mais qui étaient inscrits à l’université Blaise Pascale de Clermont Ferrand.

Des années plus tard, après avoir soutenu une HDR au Mans, mais avec d’autres professeurs, j’ai pu associer mon groupe avec une équipe nantaise travaillant depuis plusieurs années sur des microorganismes marins, les diatomées. J’ai ainsi obtenu avec Nantes une reconnaissance ministérielle comme équipe d’accueil intitulée : »Ecophysiologie marine intégrée ». Dans la foulée, j’ai obtenu une qualification comme professeur et suite au décès d’un collègue, j’ai obtenu sans trop de difficultés (à la fin de la procédure, je restais l’unique candidat ) un poste de professeur. A cette époque, malheureusement révolue, c’était le ministre qui nommait les professeurs des universités et cela avait de la gueule !C’est donc Jack Lang qui m’a nommé et j’ai reçu un courrier très flatteur (c’était son truc) signé de sa main (voir ci-dessous) et j’en suis fier ! Nommé professeur par un ministre de gauche même un peu caviar, c’était le pied, quand je pense qu’à quelques années près j’aurais pu être nommé par François Fillon, quel cauchemar !

 

 fichier pdf Lang lang 2


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende