Un site utilisant unblog.fr

La noria, un poste au Mans
23 mars, 2019, 12 h 38 min
Classé dans : Non classé

Précédemment, j’avais déjà candidaté, mais sans être retenu, sur un emploi d’assistant ouvert au Mans suite au décès accidentel du professeur qui y enseignait la biologie végétale. Sur le coup j’avais été très déçu mais quelques temps après j’ai obtenu un emploi de niveau supérieur, maître-assistant dans le même établissement.

J’ai bénéficié de la procédure dite de la noria (réservé aux coopérants) dont le principe était le suivant, une fois recruté, pour que le coopérant puisse rentrer dans une université française, il fallait qu’un enseignant titulaire, en poste dans la même université, parte ou soit déjà parti en coopération laissant ainsi disponible son poste budgétaire (astucieux pour le ministère puisqu’à coût nul !). Comme ma famille nombreuse (en devenir, il en manquait encore un) habitait déjà au Mans, j’étais très satisfait d’avoir obtenu ce poste. J’espérais en utilisant les équipements mis à ma disposition mettre en évidence chez cette espèce un métabolisme photosynthétique CAM (trop long à vous expliquer) qui pouvait être présent chez ce genre de plante crassulescente vivant dans un milieu salé un peu hostile. Malheureusement ce projet qui nécessitait l’utilisation de carbone 14 et la participation d’un laboratoire parisien d’agronomie n’a pas abouti car cette recherche était trop fondamentale pour ce laboratoire. Je n’en saurais donc jamais plus sur le métabolisme de cette plante qui je le reconnais n’intéressait pas grand monde, un mystère non résolu !

Le but final était d’utiliser les résultats de ces 10 ans de travaux de recherche afin de soutenir un doctorat d’état. J’ai donc rédigé un document de thèse, pas de chance ce diplôme a été supprimé avant que je puisse le passer, remplacé par la nouvelle thèse d’université qui était sensiblement équivalente à celle que j’avais déjà soutenu 10 ans avant  et surtout par l’HDR (Habilitation à diriger des recherches) qui permettait de postuler sur les emplois de professeur des universités.

Raté, tout était à refaire ! Pour positiver, j’étais quand même, après avoir refusé un emploi similaire à l’université de Rennes, définitivement installé au Mans, titulaire de mon poste de maître-assistant. Par contre, je devais changer de modèle végétal d’étude et sur la pression du collègue qui m’avait recruté. Changement de milieu, mais toujours salé, je me suis tourné vers la mer et les algues et ce n’était pas pour me déplaire, j’aime beaucoup la mer mais surtout la regarder de la plage ou m’y baigner, mais pas naviguer dessus car je soufre du mal de mer ! Cette fois la thématique de recherche était plus ciblée. C’est ainsi que je me suis intéressé aux capacités photosynthétiques de ces végétaux aquatiques et à leur métabolisme carboné. 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende