Un site utilisant unblog.fr

Mes grands-parents !
5 janvier, 2019, 12 h 48 min
Classé dans : Non classé

 

Comme un peu tout le monde, j’ai eu deux grands pères tous les deux charcutiers dans l’Orne, l’un à Argentan l’autre à Alençon. Dans les deux villes leurs magasins étaient judicieusement situés à proximité de la cathédrale, donc dans la zone commerçante du centre-ville. Ils ont  tous les deux avec leurs épouses respectives faits de très bonnes affaires, faisant fructifier leurs établissements. Il n’existait pas encore de caisse de retraite pour les petits commerçants aussi devaient-ils investir dans l’immobilier. Mon grand père paternel, Maurice, achetant entre les deux guerres une grande villa au bord de la mer de la Manche à Ouistreham-Riva-Bella, faisant construire plus tard pour sa retraite une maison d’architecte spacieuse à Alençon, achetant les commerces autour de sa charcuterie afin de pouvoir permettre à ses successeurs (!) de s’agrandir un jour.

SAM_8687

SAM_8690

 

Charcuteries de mon arrière grand-père (Jules) et de mon grand-père à Alençon

Image-1 2Image-1 3Image-1

La charcuterie de mon grand père maternel à Argentan de gauche à droite : avant la guerre, après le bombardement et reconstruite dans les années 1950

Mon grand père maternel, Léon, de son côté a investi à Flers de l’Orne en achetant, en viager, une grande propriété de maître avec parc arboré et une cour privée, la cours Langlois, où se trouvait une demi-douzaine  de petites maisons mais aussi une salle des ventes et une salle de judo.

16B8EBDB-93DF-4BA5-9D05-86CD64360B5B

 

Maison de maître à Flers

Il avait fait une très bonne affaire ne payant qu’une année de viager, le propriétaire étant décédé prématurément. Nous avons profité ma sœur, mon frère, moi et nos cousins, abondamment de ces résidences de vacances pendant toute notre jeunesse puis malheureusement elles furent vendues.

 

Image-1

 

Villa à Riva-Bella

Tout d’abord la propriété de Flers que mon grand père a vendu pour revenir dans sa ville d’origine, Argentan, où il avait fait construire une petite maison proche de la gare où vivait aussi le frère de ma grand mère, dit tonton René. Mon grand-père n’en a pas profité très longtemps décédant dans sa soixante troisième année. Cardiaque il avait fait le choix de ne pas suivre les conseils des médecins et de ne pas faire de régime (un peu comme moi, encore que je fais de temps en temps des efforts). Ma mère aime à rappeler que le jour de son décès, il y avait un kg de tripes pour son repas de midi dans le frigo. Par contre mon autre grand père atteint des mêmes maladies à suivi les conseils des médecins se privant de beaucoup de choses, il a vécu un ou deux ans de plus mais de façon beaucoup moins agréable. Je vais bientôt me trouver face à ce choix, pas facile, cela m’inquiète. Ma nature me pousse plutôt vers le choix de mon grand père maternel, j’ai souvent un pied de cochon ou d’autres douceurs charcutières dans mon frigo !


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende