Un site utilisant unblog.fr

L’immobilier
8 décembre, 2018, 16 h 35 min
Classé dans : Non classé

Au départ en retraite de mes parents, comme il n’y avait pas de successeur parmi leurs enfants, ils ont facilement vendu leur pas de porte, à l’époque cela avait encore de la valeur. Le successeur a bien réussi développant en complément de la charcuterie des activités de traiteur très lucratives, si bien qu’assez rapidement il a remboursé mon père qui lui avait fait en partie crédit sur la vente du pas de porte. Ensuite, il a aussi racheté les murs de la charcuterie, par contre il n’a pas voulu de la marque déposée : « Rillettes du Château des Ducs d’Alençon».

Mais au préalable mon père avait fait transformer les laboratoires où il produisait les rillettes dans un bâtiment voisin situé au dessus de plusieurs garages en 3 studios qu’il a conservé. L’ensemble fut revendu par ma mère après le décès de mon père. Elle avait mis en vente ce bien auprès d’une agence qui avait précédemment fait de très bonnes affaires avec la famille puisqu’elle était installée dans des locaux voisins que mon père et son frère leur avait vendu et plus tard ils avaient aussi acheté la maison de mon grand-père qui était voisine de leur agence pour en faire des bureaux. Nous étions des voisins bons pigeons.

 D’autres biens immobiliers, dont nous avions hérités par donation, ont aussi été vendus par l’intermédiaire de cette agence comme un immeuble situé dans la périphérie d’Alençon composé de deux commerces :  l’ancienne succursale de mes parents et un fleuriste, de deux appartements et de deux grands jardins; l’un des commerces était loué à une société d’informatique; le directeur de l’agence et le locataire nous ont fait une proposition d’achat très sous évaluée le locataire argumentant qu’il voulait s’agrandir et que si on ne lui vendait pas l’ensemble, il allait rompre son bail et que l’on ne trouverait pas à relouer. Il nous a convaincu et nous lui avons cédé l’immeuble pour une bouchée de pain, découvrant ensuite que, non seulement il ne s’est pas agrandi, mais qu’il a fait construire des maisons dans les jardins attenants et qu’il a reloué les deux commerces et les deux appartements. Vilain menteur et belle arnaque ! Je m’étais occupé de cette vente et je le reconnais je ne suis pas doué pour les affaires. 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende