Un site utilisant unblog.fr
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2018

Mon frère la fin
27 octobre, 2018, 11 h 51 min
Classé dans : Non classé

Sa fille travaille chez « RecycLivre », une sorte d’ONG qui revend, sur internet, les livres qu’on lui a donnés et reverse une partie de ses bénéfices à des associations luttant contre l’illettrisme comme « Lire et faire lire ». Le fondateur prenant une année sabbatique, elle va prochainement devoir prendre plus de responsabilité afin de cogérer la société. Ses deux enfants ont chacun acheté un appartement le fils à Londres et la fille à Paris et mon frère à participé au financement à chaque fois comme un bon père de famille. Récemment à la retraite, il poursuit son activité d’auto-entrepreneur mais de façon plus décontractée et en profite pour rejoindre le midi ses copains dans un bistrot qui lui sert de quartier général, tenu par une petite chinoise très sympathique.

Par ailleurs, nous profitons de la liberté que nous procure notre état de retraités pour effectuer des séjours, entre hommes, c’est à dire sans nos épouses respectives donc de vraies vacances ! Au bord de la mer, soit sur la Méditerranée à Sanary où sa belle famille possédait jusque-là une grande maison ou bien sur la Manche à Dinard où je suis copropriétaire avec l’un de mes fils  d’une petite maison. J’en profite pour lui faire faire quelques petits bricolages que je ne puis réaliser du fait de mes problèmes de santé. Il s’initie au golf et je ne puis malheureusement l’accompagner alors que c’était devenu mon sport favori avant que j’en sois privé pour cause d’arthrose, puis de hanches  artificielles. Toujours prêt à sauter sur une occasion de vacances, il nous a accompagné lors d’une croisière sur le Rhin avec notre cousine; d’un autre côté il me rend service en conduisant ma voiture sur les longues distances (sorte d’Hubert bien qu’il s’appelle Daniel !).

Enfin, un peu joueur, comme moi, il m’accompagne de temps en temps au casino où nous jouons à la roulette électronique ce qui évite de donner un pourboire au croupier et permet de jouer de plus petites sommes afin dépenser moins vite nos euros; récemment, pour la première fois, nous sommes ressorti avec un peu plus d’argent que nous en avions à l’entrée, événement suffisamment rare pour le signaler. Mais fini la belle vie, son épouse sera bientôt en retraite, nos vacances entre hommes risquent d’être compromises, mais on va s’adapter. 



Encore mon frère préféré
20 octobre, 2018, 11 h 33 min
Classé dans : Non classé

Pour en revenir à notre sujet principal, le roi de la tondeuse, à gazon mais pas à cheveux parce qu’il y a longtemps qu’il n’en a plus, comme il était excellent commercial vendant beaucoup de machine de différentes marques, il a été de nombreuses fois invité par les fournisseurs parcourant ainsi le monde avec ses différents patrons aux frais de la princesse. Il a changé plusieurs fois de sociétés au fur et à mesure de leur disparition concurrencées par les grandes surfaces, pour finir malheureusement à pôle emplois vers la cinquantaine. Mais encore très dynamique, il s’est déclaré auto-entrepreneur démarchant pour une société familiale dans laquelle il avait précédemment travaillé et qui maintenant développait une activité de réparation de machines horticoles de plus en plus florissante. Même si ce n’était pas très rémunérateur, la société lui fournissait un véhicule et un téléphone et cela suffisait à son bonheur et surtout lui permettait de rencontrer ses copains en banlieue.

D’un autre côté, il avait mis en place avec son épouse une vente de différents objets sur internet, le problème était l’approvisionnement, mais il avait trouvé une solution en récupérant les objets, surtout des jouets et des livres pour enfants abandonnés sur le trottoir par les parents des quartiers chics. C’était un bon bizness, mais contraignant l’obligeant en quelques sortes à faire les poubelles tous les soirs ! Puis une opportunité s’est présentée grâce à sa fille, recycleuse de livres donnés par les citoyens, lors d’un don spectaculaire plus de 200 000 ouvrages, il a récupéré des milliers de disques vinyles qui allaient être détruits. Il les a stockés avec quelques difficultés compte tenu du grand nombre, mais très rapidement, la mode du vinyle revenant au premier plan, il a commencé à en vendre des quantités importantes sur les différents sites commerciaux accessibles en ligne ou lors de vides greniers, pourtant son stock est loin d’être épuisé.

Son fils qui vit en Angleterre après y avoir fait des études de journaliste a épousé une charmante petite chinoise; ils communiquent dans la langue de Shakespeare dans la mesure où le garçon ne parle pas le chinois et la jeune fille ignore tout de la langue française. Cela pose surtout un problème à mon frère qui ne parle pas vraiment anglais ce qui réduit fortement ses relations avec sa belle fille. Un heureux événement est programmé pour la Noël, ce pauvre enfant aura du pain sur la planche : 3 langues à apprendre ! La future grand-mère, qui elle parle anglais couramment, travaille encore comme marchande de composés électroniques à l’international, mais c’est sa dernière année, elle va pouvoir profiter d’une retraite bien méritée et faire la grasse matinée après s’être levée tous les jours à l’aube pour éviter les embouteillages afin d’arriver à l’heure à son travail.

 



Mon frère la suite
13 octobre, 2018, 12 h 14 min
Classé dans : Non classé

Dans ses activités horticoles, il a brillamment réussi. Il s’est construit une clientèle  prestigieuse vendant des tondeuses à Matignon, à l’Élysée, à Versailles, au Muséum d’histoire naturelles, etc. 

L’ambiance de l’entreprise était tellement bonne qu’il organisait des barbecues à différentes occasions comme la sortie du beaujolais nouveau; l’un de mes fils qui a fait quelques stages avec son oncle en a gardé un souvenir impérissable. Après le rachat de  l’entreprise qui l’employait par un jeune patron aux dents longues qui possédait 8 sociétés, il est devenu directeur de celle qui commercialisait du matériel horticole. Il profita des cadeaux fournisseurs voyageant de part le monde, voyages mérités dans la mesure où il vendait beaucoup de leurs produits,  accompagnant son PDG, mais avec pour mission de s’occuper de l’accueil et de l’installation des invitées du dit PDG dans les cabines de luxe des paquebots de croisières haut de gamme. En contrepartie, il était obligé d’assister aux formations pendant que son patron lutinait ses invitées. Sensible au mal de mer, pour une fois il n’était pas malade comme quoi quand on a l’esprit occupé (par les conférences, bien sûr) on oublie la maladie.

Il s’est marié avec une valentinoise qui faisait des études de commerce à Paris dans la même école de commerce privée que notre cousin et c’est comme cela qu’ils se sont rencontrés. Le mariage fut grandiose, à l’église, avec un curé qui était aumônier militaire et qui avait souligné dans son prêche que le marié, « ce ptit gars », aurait fait un malheur dans le djébel. Pour sa belle famille, c’était un bon citoyen car il avait fait son service militaire comme tireur (au flanc) dans un régiment de cuirassiers, alors que son frère aîné lui, avait réussi à y échapper en allant servir la France d’une autre façon, en Algérie, crapahutant vraiment, dans le djebel mais avec des étudiants qu’il initiait à la flore du Maghreb.

Il s’est donc marié, pas l’union de la carpe et du lapin mais d’un fils de marchand de cochon avec une fille de marchand de tissus. Le moment grandiose de la réception fut la fontaine de champagne qui a dû coûter un bras aux deux pères des mariés. De cette union devant Dieu est issue deux beaux enfants, une fille et un garçon qui travaillent maintenant tous les deux dans le recyclage, la fille recyclant les livres (je suis bon client) et le fils les ordures; et là c’est moins mon truc, j’avoue que déjà mettre les ordures tous les soirs dans une demi douzaines de poubelles de couleur différentes comme chez nos voisins allemands, ce n’est pas ma tasse de thé. Heureusement connaissant le côté indiscipliné des français, en dehors des déchets ménagers une seule poubelle est proposée dans laquelle on enfourne les journaux et les papiers, les boites de conserves, les emballages plastiques, j’en passe et des meilleurs, ensuite advienne que pourra ! 



Mon frère
6 octobre, 2018, 12 h 09 min
Classé dans : Non classé

Dans ma famille, après un garçon et une fille, un troisième larron est arrivé par surprise car en général dans la famille traditionnelle française après un garçon et une fille, on s’arrête là. Sauf que parfois, dans les années 1950 et suivante, le docteur Ogino s’immisçait dans la vie sexuelle des couples, bref je n’en dirai pas plus !

Le petit était de santé fragile souffrant de jaunisse à répétition et le médecin lui faisait manger des huîtres soignant le mal par le mal à moins que ce soit de l’homéopathie, aussi c’était le chouchou des parents et de son grand père maternel. Plus âgé, ce petit emmerdeur a été installé dans ma chambre à la place de ma sœur, mais comme je suis parti en pension, il a dormi toute sa jeunesse à côté d’un lit vide, ce qui l’a traumatisé.

Par rapport à son frère aîné, très bon élève (je n’ai pas les chevilles fragiles), il n’aimait pas trop l’école ni les professeurs, plus attiré par les filles de sa classe que par les maths. Il n’a pas eu la chance car il était malheureusement décédé d’avoir eu comme moi un grand père attentif à lui faire réviser tous les soirs ses leçons; aussi sa scolarité a été quelque peu chaotique jusqu’à ce qu’il trouve sa voie dans l’horticulture.

Je l’avais un peu perdu de vue dans la mesure où je vivais à Caen pour mes études et qu’il était interne dans un établissement privé confessionnel situé en Bretagne afin d’obtenir un brevet professionnel d’horticulteur, ne revenant chez nos parents que lors des vacances. Toutefois je me suis occupé de lui une fois et ce fut la bonne en l’emmenant se présenter à un concours qui se tenait dans les locaux d’HEC et  il a été retenu, passant, après un an de formation, du statut d’ouvrier horticole à cadre commercial en produit et matériel d’horticulture. 


MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende