Un site utilisant unblog.fr

Premier fils
25 août, 2018, 9 h 49 min
Classé dans : Non classé

Donc premier épisode, madame est enceinte, très heureuse de l’être, et en pleine forme, en effet par rapport à la plupart des femmes dans cette situation avantageuse, elle a toujours adoré être enceinte ce qui explique en partie le côté répétitif. Pour cette première grossesse, elle ne s’est pas économisée, me rejoignant en Algérie où je l’ai emmené avec des collègues amis faire un long périple dans le Sahara jusqu’à une oasis rouge célèbre par ses constructions de couleur ocre, Timimoun. Ce futur enfant était bien accroché dans la mesure où il a sauté avant sa naissance une dune d’au moins 100 m de hauteur dans une Land Rover où nous avions tous pris place sans savoir ce qu’il allait nous arriver. Le principe de cette attraction algérienne était le suivant; il consistait à gravir la dune en « quatre-quatre » et arrivé au sommet de ne pas s’arrêter, le véhicule descendant ensuite en feuille morte avec le sable. Impressionnant surtout la première fois du à l’effet de surprise. On en sort en général vivant, sauf lorsque la voiture se retourne, Inch Allah !

Cette épreuve réussie, elle a joué au tennis jusqu’à l’accouchement ou presque. Elle a fini par accoucher à une date précise choisie avec le gynécologue pour que je sois présent. Je me souviens que nous étions convoqué tôt le matin et que nous avions 40 km à parcourir pour nous rendre à la clinique et qu’il neigeait; aussi nous sommes arrivés en retard et nous nous fîmes enguirlander par la sage femme. Mais dans la mesure où l’enfant est né en début de soirée après une longue journée d’attente, surtout pour la parturiente que j’ai soutenue par ma présence, nous étions en fait en avance ce matin là ! (Je n’ai pas osé faire la remarque  à la sage femme, pas sûr qu’elle aurait compris mon humour). Le jeune garçon était en pleine forme et la mère aussi et ayant épuisé mes congés de paternité très courts à l’époque, je suis reparti confiant en Algérie vers mon dur labeur !

Le premier d’une longue lignée, mais je l’ignorais encore, donc l’aîné, place essentielle dans une fratrie normande puisque traditionnellement il hérite de tout, ses frères et sœurs n’ayant plus qu’à rentrer dans l’armée où dans les ordres. Mais le problème ne se posait pas, je n’avais pas succédé à mon père et donc pas hérité de la charcuterie, de plus mon épouse mainiotte, donc proche de la culture celte était partisante de l’égalité totale entre tous les enfants, si bien que lorsque l’on donnait un sous à l’aîné, il fallait aussi donner un sous à tous les autres.

En effet nous avons eu d’autres enfants et ce n’a pas toujours été très simple, mon épouse étant enseignante il fallait combiner les dates de naissance avec les périodes de vacances afin de prolonger les congés de maternité et n’étant pas présent sur site, il me fallait prendre l’avion afin d’effectuer mon devoir conjugal dans la bonne période, ce qui permettait à l’un de mes copains d’Oran de faire une astuce de physiologiste sexologue : « GG prend l’avion, il va se reproduire en France ».

Ainsi sont nés 4 garçons, en plus du premier, moi qui voulait une fille que j’aurais appelé Julie, c’était raté.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende