Un site utilisant unblog.fr

Ballade dans le centre d’Oran
2 décembre, 2017, 16 h 42 min
Classé dans : Non classé

Du coup j’ai entraîné mes collègues dans un tour de ville afin de revoir les lieux où j’avais vécu plus de 40 ans avant. Nous sommes tout d’abord descendu vers le port par le boulevard de la Soumann jusqu’à l’ex lycée français,

 

Soumampassant devant le Cintra un bar célèbre parce que fréquenté par Albert Camus dans les années 1940 et par moi-même et mes collègues mais un peu plus tard. Nous avons ensuite longé le front de mer sur le boulevard de l’ALN puis je les ai entrainé vers le marché Michelet qui n’a pas changé, toujours dans son jus, le sol ruisselant d’eau boueuse issue des légumes rincés par les vendeurs.

Quand j’ai expliqué à mes collègues que c’était le marché couvert de luxe, elles m’ont semblé étonnées, mais elles n’avaient pas encore vu celui de la rue des Aurés.

Je les ai ensuite entraîné jusqu’à la résidence Perret, une tour de plus de 20 étages où j’ai vécu pendant 9 années; malheureusement l’entrée de l’immeuble n’était pas très attrayante pour ne pas dire repoussante, du coup je ne suis pas rentré. Mes collègues curieuses ont fait quelques pas vers le hall d’entrée, mais il n’y avait plus mon nom sur la boîte aux lettres !

Nous sommes rentré à l’hôtel  en remontant la rue d’Arzew ou Larbi Ben Midhi sous les arcades où les petits vendeurs de produits en pénurie ont disparu, mais il n’y a peut-être plus de pénuries ? En finissant par un petit coup d’œil sur le marché de la Bastille qui m’a semblé très bien achalandé.

L’après midi après un repas excellent offert à la pêcherie, mon collègue nous a emmené à Santa Cruz sur le Murdjado puis encore plus haut sur le sommet où une mosquée en construction dominera Santa Cruz (petite guerre de religion ?).

Sabta cruzIl nous a evue généralensuite emmené  prendre « enfin » une bière au bord de la Méditerranée aux Andalouses, un des nombreux centres touristiques, construit en Algérie dans les années 1970 par Fernand Pouillon, architecte français qui a du s’exiler pendant 20 ans en Algérie suite à des problèmes avec la justice et une radiation. Il a ainsi construit non seulement des complexes balnéaires mais aussi des grands hôtels dans les oasis dont nous avons dans le temps beaucoup profité.


2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Le_Canari_de_retour

    Bous êtes à l’opposé des PN qui écrivent et revivent le passé avec mélancolie. Vous parlez de choses repoussantes auxquelles vous avez assisté, ce n’est pas une description mais une haine voilée envers les Algériens qui ont beaucoup de sympathie pour nous autres PN mais…pas envers les criminels de l’OAS qui ont été à l’origine de notre déracinement du pays où nous sommes nés et que nous avons fui , suite à l’incroyable rumeur collée sur le dos du FLN alors qu’elle émanait de l’OAS.

    Si vous voulez écrire , écrivez sur les gens , sur l’amour que se vouent les PN et les Algériens…soyez humains et non avilissant.

    Dernière publication sur Entre nous ! : Le miracle du chiffre 19

    • prgg

      Je n’ai aucune haine viv à vis Des algériens bien au contraire, j’ai beaucoup d’amiS algériens. J’ecris Même des ouvrages avec l’un d’entre eux. Je fais juste quelques constats. Et je n’ai jamais rien écrit d’incorre Sur les pieds noirs.
      Vous m’avez mal compris, désolé



Laisser un commentaire

MatLo |
BRYAN ET BEVERLY HILLS STAN... |
Vidéos chats drôles, humour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | E.V.G Viale week end du 1er...
| Papierdumeur
| Entrezdanslalegende